Les Corricards

27600 SAINT AUBIN SUR GAILLON

09 74 56 61 88

Artisan menuisier à votre service depuis 1983

Menuiseries isolantes - Saint-Aubin-sur-Gaillon

Réalisation de menuiseries isolantes avec ogives:

Il s'agit au départ de réaliser des menuiseries en bois d'inspiration gothique.

Pour des raisons de coût, les ogives doivent être conçues en "petits bois rapportés"ce qui va nous permettre de vitrer les ouvrants avec un seul grand volume de double vitrage.

Le bois utilisé est du sipo.

La dificulté réside ici dans le fait que le bas de l'ogive doit tangeanter avec le profil du montant.

Ceci nous oblige à ajuster toutes les coupes manuellement.

Réalisation d'un escalier "à l'anglaise":

Ce type d'escalier était couramment réalisé dans les maisons bourgeoises au 19 ème siècle. Son exécution fait appel au "débillardement", technique qui consiste à obtenir des pièces de bois massives "gauches" à partir d'un bloc de bois. Le petit exposé ci-après devrait permettre aux curieux de mieux comprendre cette technique.

Fabrication de menuiserie Rouen | Évreux

On dessine tout d'abord une vue en plan échelle 1 de l'escalier appelée "épure" à partir de laquelle ,en établissant diverses projections visibles ci-dessus, on détermine le "solide capable"(bloc de matière nécessaire à l'obtention de chaque pièce de bois visible ci-dessous) et le "calibre allongé" donnant la courbure de la pièce dans la pente.

Après traçage des blocs, ceux-ci sont usinés

Puis assemblés entre eux à l'aide de tirants métalliques pour former la crémaillère. 

Une fois dressée, la crémaillère est prête à recevoir les marches et les contremarches.

Puis le garde-corps.

Ici, les balustres en fer sont fixés sur le flan de la crémaillère.

Les portions de main-courante ,en cours de fabrication (photo ci-contre),seront ensuite fixées sur un plat de fer lui-même vissé en bout des balustres (photos ci-dessous).

Voilà, nous pouvons enfin voir le résultat final !

Il ne nous reste plus qu'a démonter pour exécuter le ponçage et enmener le tout à la pose !

 A suivre ...